Archives de Tag: Senez

Découverte d’une cathédrale pré-romane à Senez


 (source de ces informations: Conseil général des Alpes de Haute-Provence)

La réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive aux abords de la cathédrale de Senez à permis de mettre au jour les vestiges d’un édifice pré-roman de plus de 1000 ans.

Senez : un village chargé d’histoire

Le village de Senez est le siège d’une ancienne capitale de cité gallo-romaine (Civitas Sanitensium), transformée en évêché au cours du Ve siècle de notre ère. Le diocèse perdure jusqu’à la révolution et est ensuite annexé à Digne. La cathédrale actuelle, qui remonte à la fin du XIIe ou au début du XIIIe siècle, est un bel exemple de l’architecture romane tardive des Alpes du Sud.

Les traces d’une nécropole datant du début XIe siècle

L’opération de fouilles prise en charge par le Service départemental d’archéologie du Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence a permis de mettre au jour des maçonneries sous les niveaux de sol actuels. Ces vestiges appartiendraient à un édifice antérieur à la cathédrale romane. Ils laissent apparaître plusieurs tombes correspondant à des types et des périodes différents. Les sépultures les plus anciennes remontent au haut Moyen Âge et les plus récentes à la période romane. Une de ces tombes contenait un pégau (vase funéraire) intact, datant probablement des XIe-XIIe siècles.

La construction pourrait ainsi dater de la période préromane (début XIe siècle), voire de la période carolingienne (IXe-Xe siècle). Des traces d’occupation plus anciennes laissent supposer que les bâtiments et la nécropole s’implantent sur un site occupé dès la fin de l’Antiquité.

Une découverte historique importante

Cette découverte importante pour l’archéologie régionale apporte des informations essentielles sur l’histoire de l’évêché de Senez, particulièrement méconnu et peu documenté jusqu’à maintenant.
Bien que Senez soit aujourd’hui un village de 180 habitants, il s’agissait au Moyen Âge d’un centre administratif important, qui exerçait un pouvoir religieux sur toute la partie sud-est de l’actuel département des Alpes-de-Haute-Provence (moyenne et haute vallée de l’Asse ; moyenne et haute vallée du Verdon).

Publicités

15 août à Senez


Aujourd’hui, 15 août, je viens d’emprunter la mythique route nationale n° 85, appelée aussi route Napoléon, en souvenir du passage de l’empereur en 1815, lors de son périple de Golfe-Juan à Grenoble.
Accompagnée par le chant strident des cigales, je m’élance sur cette route créée en 1930 et qui retrace l’épopée fantastique de l’empereur.

Parmi les nombreux villages traversés en Haute-Provence, il y en a un qui retient mon attention, celui de Senez, à quelques kilomètres de Barrême.

Je le découvre en m’écartant de moins d’un kilomètre de la route principale, après être passée sur un petit pont romain.

J’apprendrais plus tard, en discutant avec le président des « Amis de la cathédrale » que ce petit village abrite quelques 170 âmes et possède une longue histoire. Il est cité épiscopale à partir du IV° siècle, avec un palais épiscopal qui sera confisqué à la Révolution. Ce palais est aujourd’hui découpé en appartements privés, mais conserve une certaine prestance. Sur la petite place entourée de platanes, l’église de Senez, cathédrale du XII° siècle, est aujourd’hui l’une des plus anciennes églises romanes de Haute-Provence. Avec son portail sculpté et son cadran solaire, l’édifice est une pure merveille qui me surprend. Lire la suite