Archives de Catégorie: Tourisme

Le bulletin de l’été de Thorame-Haute


Lettre -patrimoine_Thorame-Haute_06

La route des Lavandes


lavandeLa lavande est considérée comme l’une des plantes représentatives de la Provence et de la Haute-Provence, à côté du thym, du romarin, du safran et … d’un kilo de figues ainsi que le chantait Gilbert Bécaud. En fait, la « vraie »lavande ou lavande fine pousse naturellement au-dessus de 700 à 800 mètres d’altitude et l’on peut la trouver au-delà de 1200 mètres. C’est donc une plante de Haute-Provence, mais aussi des Alpes. Très robuste, elle résiste à la sécheresse, mais aussi au froid et à la neige.

musee-de-la-lavande-de-digne-les-bains-1625

Musée de la lavande à Digne les Bains

Dans la montagne du Cousson, au-dessus de Digne-les-Bains, les touffes de lavande côtoient les mélèzes jusqu’à 1500 mètres. La lavande du Cousson contribuait à une activité économique dont les bénéfices étaient répartis entre les cueilleurs qui obtenaient le droit de la cueillette par adjudications faites chaque année par les Eaux et Forêts, et les propriétaires de distillerie. Le musée de la lavande à Digne, sur le boulevard Gassendi retrace toute cette histoire et Digne s’enorgueillit du titre de « capitale de la lavande ». Lire la suite

Tour de France 2015 dans les Alpes de Haute Provence


Etape Digne les Bains – Pra Loup (22 juillet)

Entre chance, fête et honneur, la réception du Tour de France constitue toujours un moment d’exception. La popularité de l’événement, la magie des exploits sportifs, les retombées pour les communes traversées… personne ne peut rester indifférent! Surtout quand, à ces ingrédients hors-normes, vient s’ajouter l’ineffable charisme d’un mythe écrit le 13 juillet 1975. Et dire que, 40 ans plus tard, tous ces ingrédients sont à nouveau réunis!

I. Les villes à l’honneur

– Digne-les-Bains

La ville a accueilli sa première étape du Tour de France en 1933 en sacrant le futur vainqueur, Georges Speicher. L’année suivante, c’est également lors d’une étape menant à Digne que Vietto avait conquis son surnom de « Roi René » tandis qu’Eddy Merckx s’y imposait déjà vêtu de jaune pour sa première participation au Tour en 1969. Plus récemment, en 2005, David Moncoutié y remportait sa deuxième étape sur le Tour au terme d’un raid solitaire d’une quarantaine de kilomètres. Trois ans plus tard, c’est sur un sprint victorieux d’Oscar Freire que s’était jouée l’arrivée.

12 fois ville-étape

– Pra Loup Station de Montagne

Si la station des Alpes du Sud n’a reçu que deux étapes du Tour de France, elle a été le théâtre d’un des tournants de l’histoire du cyclisme : la fin du règne d’Eddy Merckx en 1975. Après avoir remporté cinq éditions du Tour de France, « le Cannibale » a connu dans l’ascension finale de la 15e étape une défaillance fatale. Arrivé à Pra Loup avec près de deux minutes de retard, Merckx se trouvait dépossédé de son dernier Maillot Jaune par Bernard Thévenet. Le Français remportait alors sa sixième étape sur le Tour, celle qui allait surtout lui permettre d’inscrire son nom quelques jours plus tard au palmarès de l’épreuve.

2 fois site-étape

II. Etape Nice – Pra Loup 13 juillet 1975

merckÀ l’occasion de cette 15e étape du Tour de France 1975 longue de 217,5 km disputée le dimanche 13 juillet 1975 entre Nice et Pra Loup, le grand champion cycliste belge Eddy Merckx a porté le maillot jaune de « leader » du Tour de France pour la dernière fois. C’était son 96ème jour « en jaune », ce qui constitue une performance inouïe.

C’est le coureur bourguignon Bernard Thévenet qui s’empare de la tunique dorée : il ne la quittera plus jusqu’à l’arrivée. Au départ de l’étape, Eddy Merckx est sur la défensive, en effet, Bernard Thévenet, qui faisait partie des favoris au départ de Charleroi, a grignoté peu à peu le retard accumulé principalement lors des épreuves contre la montre. Il n’est plus qu’a une petite minute au classement général.

thevenet 3Les coureurs sortent d’un jour de repos succédant à l’ascension du Puy-De-Dôme. Lors de cette étape, Thévenet a attaqué et repris du temps à Merckx, et surtout ce dernier a été victime dans les derniers hectomètres de la difficile ascension d’une agression de la part d’un spectateur. ​Il a reçu un coup de poing au foie qui explique peut-être sa défaillance brutale.

Thévenet attaque dès le col des Champs (km 158), mais le lieutenant de Merckx, Jos de Shoenmaker, ramène son chef de file sur l’attaquant. Thévenet attaque encore, mais il se fait contrer par Merckx et sans le soutien de son équipier modèle Raymond Delisle il aurait sans doute été distancé. C’est un groupe où figurent Van Impe, Joop Zoetemelk, Felice Gimondi, Thévenet, Merckx qui se présente au pied du col d’Allos. Merckx attaque peu avant le sommet et plonge dans la descente avec une poignée de secondes d’avance sur Thévenet. ​Mais dans la descente, Merckx fait parler sa classe et sa technique.

Pour les suiveurs, pour les commentateurs, c’en est fait  : Merckx va gagner cette étape et prendre une belle option sur une sixième victoire finale. Entre deux interventions, les envoyés spéciaux des radios commentent deux situations complètement opposées. Si Gimondi, bon descendeur lui aussi n’a guère perdu que quelques secondes, Thévenet se trouve relégué à plus d’une minute. Or il ne reste que six kilomètres d’une ascension de difficulté moyenne (classée en 2ème catégorie seulement).

Alors que Merckx volait vers la victoire et que Thévenet semblait en perdition, tout à coup, Merckx connait une terrible défaillance. Il ne reste pas quatre kilomètres avant l’arrivée, voilà que Gimondi revient sans difficulté sur lui, il le laisse sur place ! Thévenet retrouvé, à son tour fond sur lui, il rattrape Gimondi qui se voyait déjà remporter une belle victoire et arrive seul à Pra-Loup. La retransmission télévisée elle-même est dépassée par la rapidité des événements.

Le temps que la moto remonte jusqu’à la tête de course, Merckx a déjà été rattrapé par Gimondi et Thévenet. Zoetemelk et Van Impe le dépasseront à leur tour. À l’arrivée, Merckx a perdu près de deux minutes (trois minutes en six kilomètres si on prend en compte le retard de Thévenet au pied de la côte). Cette défaillance, qui semble aussi extraordinaire que l’étaient ses anciens exploits, signale la fin du règne de Merckx sur le cyclisme.

Thévenet, pour sa part, confirme sa supériorité en s’imposant dès le lendemain à Serre-Chevalier, et en ne perdant que neuf secondes au contre la montre de Morzine. Dans la descente du col d’Allos, la voiture du directeur sportif de F. Gimondi manque un virage, quitte la route et s’arrête quelques mètres plus bas. Plus de peur que de mal, mais peut-être un handicap psychologique pour Gimondi en cette fin d’étape.

III. L’étape 2015

L’avis de Christian Prudhomme, directeur du Tour de France :  « Eddy Merckx peut en témoigner : l’enchaînement col d’Allos – montée de Pra Loup est redoutable et bouleverse la hiérarchie de la course. Comme en 1975, la confrontation à haute intensité devrait débuter dès l’ascension du col d’Allos. »  Qui pourra alors camper le rôle de Bernard Thévenet, trente ans après ?

On connaît déjà un nom à surveiller : le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) qui a magistralement remporté la 5e étape du Critérium du Dauphiné, jeudi 11 juin, dans la station de Pra-Loup.

Amandine Tormento

Voir la ville de Digne les Bains avec un regard de photographe: pourquoi pas vous?


phtographie tra ville

Réservé aux amateurs et axé sur le patrimoine au sens large (patrimoine bâti, patrimoine naturel …), ce concours a pour objectif de valoriser le territoire de Digne-les-Bains et du Pays dignois.
Pour participer à ce concours photo, veuillez renvoyer la fiche d’inscription http://www.dignelesbains.fr/wp-content/uploads/2014/09/fiche-Inscrirtion-concours-photo.doc et vos photos avant le 5 novembre 2014 minuit à l’adresse service.com@dignelesbains.fr (10Mo maximum par mail), via un outil d’envoi de fichiers volumineux type http://www.wetransfer.com ou par courrier (CD, clefs USB, papier) à : Service Communication – Hôtel de Ville, place du Général de Gaulle – BP 214 – 04000 Digne-les-Bains cedex (les frais d’expédition éventuels sont à la charge des participants).

Ce concours est doté de trois prix :

le Prix « Photographie ta Ville » doté de bons cadeaux* d’une valeur respective de 100€, 75€ et 50€.
le Prix « Photographie ta Ville – Licence libre en Pays dignois» doté de 3 bons cadeaux* d’une valeur 50€.
Le Prix « Photographie ta Ville – Réseaux sociaux » doté d’un bon cadeau* d’une valeur 50€.

La fête du bois à Méolans Revel


Affiche fête du bois 2014

Diapositive1 Lire la suite

Un beau livre sur Saint-Paul sur Ubaye


achvu (1)

Livre « Il était une fois… Saint-Paul-sur-Ubaye »
Depuis 4 années, Michèle Evin, Nicole Guglielmo, Michèle Tron et Simone Barronnat se sont lancées dans la rédaction de ce livre. Elles ont rassemblé photos anciennes, témoignages de vie quotidienne et évènements marquants de la commune du siècle dernier. Il leur a fallut trois ans pour peaufiner la rédaction de ce livre édité au format 27×20. Il comporte 187 pages et environ 200 photos. Sa finition a encore mobilisé les rédactrices pendant une année, également mise à contribution pour récolter la somme indispensable au financement de sa parution. Mais il est enfin là depuis fin décembre et sa lecture nous replonge avec plaisir dans le passé de ce joli village.

Amandine Tormento

Image

Pra-Loup, la saison a commencé !


 

 

La saison commence dans la vallée, faites dés à présent vos réservations pour l’hiver, belle poudreuse en perspective.