Archives de Tag: Entrevaux

Un beau livre sur notre « pays »


Vient de paraître

« La voix des hauts lieux »

interprétée par Jean-Claude Barbier


Devinette : quel est ce lac ?

Eloge de la haute Provence et de la marche à pied.
Récits de balades, poèmes, réflexions, nouvelles

(dans l’esprit des « Alpes à la provençale » et de « Errance en Provence »),

Lire la suite

Publicités

Salagon: Fête de la Science


16 octobre
Fête de la Science
2011
Visite de site
Journée portes ouvertes au musée et dans les jardins de Salagon
Dimanche 16, de 10h à 18h
Grand public
Exposition
H’être, Photographies d’Alain Blancard
Un dialogue s’est installé entre le photographe et l’arbre, au fil des ans et des saisons : « Cet hêtre n’aurait jamais dû pousser là tellement les conditions de vie sont dures et défavorables à son espèce. Pour moi, il est un pionnier, un découvreur, un aventurier ».
Salagon vous présente une sélection parmi 2 000 clichés de cet arbre extraordinaire.
Dimanche 16, de 10h à 18h
Grand public
Conférence
Les bois carbonisés témoins des végétations du passé par Michel Thinon, chercheur en phytoécologie au CNRS
La carbonisation du bois transforme les tissus végétaux en carbone, matière résistante et inaltérable conservant les caractéristiques des cellules. Par l’étude et l’observation microscopique, les scientifiques peuvent déceler son origine végétale et le situer dans le temps et l’espace. Il montre aussi que l’homme est un facteur fondamental de la genèse des paysages végétaux actuels.
Dimanche 16, de 15h à 17h
G
rand public
Proposé par
Salagon, musée et jardins – Mane
Contact : 04 92 75 70 50 / info-salagon@cg04.fr / http://www.musee-de-salagon.com

« Du chaos fut engendrée la beauté … »


« Du chaos fut engendrée la beauté … », ainsi débute le guide des Alpes de Haute Provence écrit par Véronique Voirin et illustré par le photographe Robert Callier.

Un guide, ou plutôt un tableau superbement composé avec la poésie des mots et l’élégance des photos pour nous faire embrasser la beauté du département des Alpes de Haute-Provence. Nous l’aimons tous, nous le savons beau. Mais ce petit livre nous restitue aussi, depuis les montagnes enneigées surplombant l’Ubaye jusqu’aux collines embaumées de Haute-Provence, en passant par les Préalpes tourmentées de Digne les Bains et l’horizon bleu lavande du plateau de Valensole, entaillées par la vertigineuse faille du Verdon, une ambiance, un art de vivre, une convivialité des paysages, des objets et des gens d’ici qui le rend encore plus cher. Nous commençons notre voyage au troisième siècle avant J-C, sur les traces de nos ancêtres installées alors sur les bords du Verdon (Quinson) pour aller vers l’ouest, le nord et l’est, mettre en valeur les terres, devenues aujourd’hui productrices d’olives, de lavande, ou pâturages pour le fameux agneau de Sisteron, construire villes et villages perchés ou fortifiés, devenus aujourd’hui « villages de caractère » et hauts lieux de tourisme, herboriser dans les montagnes ubayennes pour trouver le génépi et le transformer en une onctueuse liqueur (attention aujourd’hui, pas de ramassage de génépi dans le parc du Mercantour!) ou dans les collines provençales avec les moines de Ganagobie, saliver dans les « bistrots de pays » ou devant les produits locaux des « maisons de pays ».

Un petit livre bien agréable pour saisir en un regard, histoire, vie rurale et urbaine, économie et gastronomie et redécouvrir villages et paysages de notre enfance parfois un peu oubliés et donner comme une forte envie de retour. Bonne lecture

Le centenaire du Train des Pignes: 3 juillet 2011


Le 3 juillet 1911 circulait entre Nice et Digne les Bains, le premier train de la ligne des Chemins de Fer de Provence, le long d’un parcours sinueux de 150 kilomètres desservant 50 gares et haltes. Aujourd’hui, cette ligne assure deux trains par jour sur la totalité du parcours et une fréquence beaucoup plus élevée dans la seule plaine du Var pour transporter 500 000 voyageurs par an, empruntant ce moyen de transport pour se rendre à leur travail mais aussi pour visiter l’arrière pays niçois, les Préalpes du sud et le pays dignois. Le « train des Pignes », ainsi qu’il est appelé familièrement aujourd’hui fêtera donc son centième anniversaire le 3 juillet 2011. A cette occasion, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur exposera 60 photographies tout au long du parcours, dans les gares, près des ouvrages d’art pour montrer des épisodes de la construction de cette voie ferrée. Lire la suite

Échos des communes: les vœux 2011.


L’année 2011 a commencé avec le froid et la neige dans le département, une nouvelle réconfortante pour le tourisme et la montagne, mais moins bien appréciée pour tous ceux qui doivent emprunter des routes souvent verglacées. Ces conditions difficiles, mais normales pour un département « alpin » et aussi de « haute » Provence n’ont pas empêché la tenue des traditionnelles cérémonies de vœux dans les différentes communes.

Les salles municipales du département ont donc bruissé tout au long du mois de janvier des conversations des administrés venus prendre connaissance des bilans et projets de leurs équipes municipales, et des atouts et contraintes qui allaient marquer la vie de leurs communes pour l’année 2011.

Présidées par les maires, entourées des membres de leurs conseils municipaux, ces réunions ont rassemblés de nombreux administrés, mais aussi les « corps constitués ». Dans les villes et villages, gendarmes, pompiers, enseignants, fonctionnaires étaient ainsi appelés à montrer leur intégration dans la vie locale. Bien entendu les personnes des services municipaux étaient aussi présentes et systématiquement remerciées pour leur travail dans les discours des maires. Le conseiller général du canton était généralement présent, voire parfois des élus régionaux et le Président du Conseil régional, le sénateur M. Domeizel ou les députés, MM. Bianco et Spagnou. Toutes les communes avaient fait salle comble. Lire la suite