Archives de Tag: littérature

Rencontre littéraire à Paris avec un auteur Alpin de Haute-Provence


Michel Servin, écrivain provençal enraciné à Manoque nous convie à une rencontre littéraire le 19 juin à Paris pour nous parler de son dernier livre « L’entretien froid », dans lequel il donne la parole à une femme qui vient de mourir et qui fait, d’outre-tombe, le récit des événements qui se sont déroulés presque un siècle plus tôt, au moment où, jeune fille, elle entrait dans le monde des adultes. Ce récit se déroule au sein de la bourgeoisie d’une petite ville provençale, qui pourrait nous paraître familière, avec cette société mi-citadine, mi-paysanne, qui goûte en secret la seule chose qui ait du goût : la démesure. Ce récit âpre, mais aussi poétique, ressuscite la grâce lumineuse d’une Provence disparue mais dont nous avons tous des souvenirs de famille. A ne pas manquer !

signature 16 juin

 

Conférence Jean Giono par Christian Morzewski


Christian Morzewski: intelligence et érudition au service d’une passion pour la littérature contemporaine

Avec une grande érudition, un talent de conteur et une extrême gentillesse, Christian Morzewski nous a présenté, le mercredi 4 mai 2011, la vie et l’œuvre de Jean Giono. Notre Société fraternelle a organisé cette conférence, avec le soutien de la banque HSBC, représentée par Marie-Hélène Moittier, directrice du patrimoine immobilier et Pascal Juillard, directeur de l’agence HSBC Premier Auber, où se déroulait la conférence, afin de valoriser, à Paris, le patrimoine culturel du département. M. Cyrille Prache, maire de Banon et président de la société des Amis de Giono nous a fait le plaisir de participer également à cette soirée qui a réuni une assistance attentive dans une salle pleine.

Je n’ai pas l’ambition dans cet article de vous présenter Giono et son œuvre.  Christian Morzewski, professeur d’université, rédacteur en chef des Cahiers Giono, en est le réel expert et je vous encourage à lire ses écrits, et aussi à rendre visite à Manosque au Centre Jean Giono et aux Amis de Giono. Sachez enfin que, parmi tous les écrits sur Giono, l’étude de Pierre Citron fait référence (Pierre Citron, Giono, 1895-1970, Paris, éditions du Seuil, 1990, 665 p.).

Je retiens néanmoins quelques faits marquants. Jean Giono, est un homme d’exception par son parcours d’autodidacte issu d’un milieu modeste devenu une des gloires littéraires de la France. Aujourd’hui, Giono est, après Marcel Proust, l’auteur français le plus étudié dans le monde universitaire par le nombre de thèses qui sont consacrées à son œuvre. L’association des  » Amis de Giono » est, quant à elle, la deuxième plus grande association autour d’un écrivain, après l’association des « Amis d’Hergé ». Enfin, la prestigieuse collection « La Pléaide » a consacré 8 volumes à l’œuvre de Giono, (encore que pas totalement édité à ce jour).

Un de nos ami, originaire de "Baumugnes" apporte le témoignage de ses parents qui ont été proches de Giono.

De cette œuvre immense, chacun pourra donc faire son miel et puiser de quoi nourrir son âme et son esprit, en sachant mettre en relief et méditer sur le meilleur de la pensée de Giono. Peut-être pourrions nous retenir aujourd’hui cette pensée:  « [Car] la richesse de l’homme est dans son cœur. C’est dans son cœur qu’il est le roi du monde. Vivre n’exige pas la possession de tant de choses. » Jean Giono, Les vraies richesses, 1937.

Conférence « Jean Giono »


 

L’Association des Alpins de Haute Provence à Paris

a le plaisir de vous inviter à une conférence littéraire sur le thème

             Jean GIONO, l’homme et l’œuvre

par Christian MORZEWSKI, professeur en langue et littérature française contemporaine et président de l’université d’Artois

 Mercredi 4 mai 2011 à 18h30 dans  la salle de réunion du Centre Premier HSBC

10 rue Auber PARIS (RER A station Auber, métro Opéra)

Lire la suite

Un jour, j’irai à l’Elysée


Né à Barcelonnette dans les Alpes de Haute Provence, Daniel Spagnou, aujourd’hui député de cette région vient de publier une autobiographie intitulée: « Un jour, j’irais à l’Elysée ». « Vaste programme » dirait le général de Gaulle qui dirigea la France depuis ce palais parisien.

Ce titre et ce livre ne décrivent cependant pas une ambition et une soif de pouvoir, mais une vie de devoir et d’engagement au service de la collectivité d’un jeune garçon issu d’une famille marquée par de nombreuses difficultés affectives et matérielles.  De ces difficultés, il a tiré une leçon de courage et de tolérance qui a marqué son engagement dans les affaires publiques. Il  a d’abord voulu restituer à l’intention de ses enfants la mémoire qu’il a patiemment reconstituée, d’une famille déchirée. Puis, plus largement, en publiant ce texte, il a voulu adresser un message d’espoir et de volonté à ceux dont les conditions de naissance paraissent rendre la vie plus difficile.

Au bilan un livre d’une grande simplicité qui rend hommage à sa famille et à tous ceux avec qui il s’est engagé tout au long de sa vie publique. En prime,  de nombreuses anecdotes sur la vie dans les Alpes de Haute Provence et sur celle d’un homme politique dans son département et à Paris.

Daniel Spagnou, Un jour, j’irai à l’Elysée, Dysmat Editions, Marseille, 2009

   Pour commander le livre BON DE COMMANDE

Les éditions « C’est à dire »


La signature de l’atelier « C’est-à-dire » est apparue depuis 1991 à la fin de nombreux livres et numéros de revues édités par des associations de haute et basse Provence et des Alpes du Sud  Lire la suite