Archives de Tag: Saint-Paul sur Ubaye

Un beau livre sur Saint-Paul sur Ubaye


achvu (1)

Livre « Il était une fois… Saint-Paul-sur-Ubaye »
Depuis 4 années, Michèle Evin, Nicole Guglielmo, Michèle Tron et Simone Barronnat se sont lancées dans la rédaction de ce livre. Elles ont rassemblé photos anciennes, témoignages de vie quotidienne et évènements marquants de la commune du siècle dernier. Il leur a fallut trois ans pour peaufiner la rédaction de ce livre édité au format 27×20. Il comporte 187 pages et environ 200 photos. Sa finition a encore mobilisé les rédactrices pendant une année, également mise à contribution pour récolter la somme indispensable au financement de sa parution. Mais il est enfin là depuis fin décembre et sa lecture nous replonge avec plaisir dans le passé de ce joli village.

Amandine Tormento

Publicités

Les dates d’ouverture des stations de la vallée de l’Ubaye


PRA LOUP

Ouverture: Samedi 8 décembre en continu

Profitez de 50% de réduction sur les forfaits du 8 au 14 décembre ! + d’infos :  : www.praloup.com

LE SAUZE

Ouverture:   Week-end des 15 & 16 décembre,   Samedi 22 décembre en     continu.      Plus d’infos :     www.sauze.com

SAINTE ANNE

Ouverture: samedi 15 décembre en continu

Plus d’infos : www.sainte-anne.com

SITE NORDIQUE et ALPIN DE LARCHE

Ouverture: Samedi 15 décembre en continu. Le site de ski alpin ouvrir à partir du 22 décembre pour la durée des vacances de Noël

Plus d’infos : www.haute-ubaye.com

Site nordique de Saint Paul sur Ubaye

Ouverture:   Samedi 15 décembre en continu

Plus d’infos : www.haute-ubaye.com

Les Alpes de Haute-Provence dans le magazine Nature en France


Un très beau numéro de Nature en France ce mois-ci (le n° 5 de ce mensuel) consacre quinze pages de reportage aux Alpes de Haute-Provence en se focalisant sur le vallée de Barcelonnette et sur la haute vallée du Verdon. Les photographies sont nombreuses et magnifiques, comme vous pouvez déjà le voir en page de couverture avec la haute vallée de l’Ubaye. Au premier plan les lacets du col de Vars puis les villages des Prads de Saint-Paul et au fond, le clocher de Saint-Paul et le village qui l’entoure. En face, vous aurez reconnu la tête et le col de l’Homme pour aller vers la vallée de Larche par le village de Saint-Ours. A l’intérieur, sur une très belle page double, vous avez un panorama encore plus large de cette haute vallée, photographie prise du même endroit, mais englobant le Brec du Chambeyron.

A feuilleter donc. Dommage que les textes ne soient pas aussi élaborés que les photographies qui illustrent ce reportage. Enfin, les lecteurs seront quand même subjugués par les paysages et ne manqueront pas, en venant dans notre département, de s’instruire à leur manière sur son histoire, ses traditions, sa géographie naturelle, humaine et économique.

Par ailleurs, reconnaissons que ce magazine fourmille de bonnes adresses et d’information concernant la nature, ce qui est réellement intéressant.

Impressions de voyage dans les Basses-Alpes


Je vous propose aujourd’hui la lecture de Impressions de voyage dans les Basses-Alpes, le savoureux récit de voyage d’un fonctionnaire des recettes publiques qui devait faire chaque année « Une tournée (supprimée depuis comme parfaitement inutile) me forçait, tous les ans et en plein hiver, d’aller en quinze jours de Saint-Paul à Valensole, avec un temps d’arrêt de vingt-quatre heures au moins dans chaque canton, pour arrêter les écritures« . Ce voyage, entrepris en décembre 1861, s’effectuait en diligence, « une chétive voiture« , sous réserve d’avoir signé un papier déchargeant le conducteur de toute responsabilité en cas d’accident ! et de s’être fait une place à l’intérieur, quitte à se faire passer pour un malade contagieux, chaudement emmitouflé selon une méthode que je vous laisse apprécier à la lecture du récit. Départ donc de Digne vers Saint-Paul, à six heures du matin, nombreux arrêts pour changer les chevaux, se restaurer et prendre un peu de chaleur dans les auberges, traversée de la vallée des « Toutunn! », si vous ne savez pas ce que c’est, lisez le livre. L’auteur « revendique la gloire d’avoir découvert et décrit, le premier, le caractère et la physionomie originale des habitants du Toutunn « . Arrivée à Barcelonnette, « Beau pays, gens gracieux, hospitaliers, patriotes et riches en général. Quelques petits verres en trop peut-être, mais les têtes sont aussi solides que les estomacs » pour « enfourcher un Bucéphale dont l’attitude incorrecte dénote un vif désir de ne pas quitter l’écurie« . Mais, vite rappelée à ses devoirs, la monture s’élance vers Saint-Paul. Enfin à Saint-Paul, avec la tourmente de neige dehors, un lit pour prendre un peu de repos avant une dure journée de travail pour vérifier les comptes du receveur des douanes: « Quand les recettes allaient bien, on faisait trois francs par an. Appointements: quatorze cents francs.- Travail : néant. Pardon! Il fallait, tous les mois, faire un état des recettes (vingt-cinq centimes) et des dépenses. »

En lisant ce récit alerte et piqué d’humour, vous vous plongerez dans la vie bas-alpine du milieu du XIXème siècle, un pur régal. Bonne lecture!