Archives de Tag: Moustiers-Sainte-Marie

Un beau livre à lire et à offrir !


PAÏS de Daniel Daumàs

 

PAÏS portraits et paysages de Provence

Livre de 120 pages format 185 x 230   25 euros franco, recueil de 61 textes, essentiellement en français, les textes en occitan provençal sont traduits, 67 photos couleur 

 J’ai la conviction que les pays ont de beaux jours devant eux, la vie ne saura s’en passer. Transmettre le pays me semble une nécessité. J’ai donc voulu dire mon « pays natal préféré » selon la belle formule d’Yvan Audouard, mais surtout pays d’élection : là où j’ai choisi de vivre, là où je peux être moi-même. Des paysages bien sûr — sublimes puisqu’il s’agit du pays du Verdon — mais surtout des histoires de femmes et d’hommes, car un pays, c’est d’abord des gens.

Pour le commander ? un petit mot (votre nom, votre adresse postale, votre mail si vous voulez) et un chèque de 25 euros à Soleus Pacans

Soleus Pacans  BP 7  04360 Moustiers

vous en saurez plus en allant sur le site

www.soleus-pacans.com

Bòna fin d’annada en tótei. Viva !

Un beau petit livre, pour un beau cadeau qui ira droit au cœur!


Henri Joannet, collectionneur, historien et surtout amoureux des Basses-Alpes nous livre, dans un charmant petit livre au format « carte postale », sujet oblige, une partie de sa collection de photographies du département à l’orée du XXème siècle. Un parcours à suivre depuis Saint-Paul sur Ubaye tout au nord-est jusqu’à Corbières au sud-ouest, par les chemins des diligences, des transhumances et des marcheurs à travers des villages où, des enfants endimanchés sagement rangés à cotés de leurs parents, fiers de poser, regardent passer le photographe. A Larche, dans les rues enneigées jusqu’à hauteur d’hommes, le boulanger porte sur l’épaule sa palette de pains, à Barcelonnette, les paysans battent les gerbes sur la place du Gravier, à Mézel, le charron pose devant la gendarmerie et la diligence s’est arrêtée au beau milieu de la route pour « être sur le photographie, pardi! », au Chauvet de Chateuneuf-les-Moustiers, tous les habitants (car il y en avait encore à l’époque) se sont groupés sur les murets des jardins, à Gréoux-les-Bains, se sont les vivandières qui posent au lavoir du village, à Brunet, des petites filles aux immenses chapeaux à fleurs se sont groupées sur le chemin empierré qui mène au village.

Ce sont donc des paysages que l’on retrouve avec plaisir, mais ce sont surtout des scènes dans les villages, des personnages, des maisons, des métiers disparus qui revivent sous nos yeux. Ces petits-enfants sont-ils nos grands-parents? Et cette belle jeune femme notre arrière grand-mère? Tiens aux Grillons, le cafetier nous attends avec un plateau couvert de verre, est-ce l’heure de l’anisette?

Un beau cadeau pour le souvenir, l’histoire, le rêve d’un monde qui a doucement glissé sous nos pieds, courez vite pour l’offrir et vous l’offrir.

La fête des régions à Paris weekend des 5, 6 et 7 octobre


La fête des régions se tiendra à Paris, place de la bataille de Stalingrad le vendredi 5 octobre de 12h00 à 19h00, le samedi 6 octobre de 10h00 à 22h00 et le dimanche 7 octobre de 10h00 à 19h00. Les Alpes de Haute-Provence seront superbement représentés comme vous pouvez le voir dans la liste ci-dessous.

Le vendredi 5 octobre, notre association partagera un apéritif avec eux à compter de 17h30 sur le site de la fête puis nous dînerons ensemble sur place (vous pouvez rejoindre quand vous serez disponible). Inscrivez vous jusqu’à mercredi 3 octobre à 20h00 en appelant le 06 43 20 69 61 (pour les réservations du restaurant).

Pour plus d’information sur la fête allez sur:

http://www.fetedesregions.com/la-fete-des-regions/programmes-et-animations/

http://www.fetedesregions.com/2012/09/10h00-12h00-les-alpins-de-haute-provence-de-paris-a-lhonneur/

Voici les « bas-alpins » qui feront le voyage vers Paris.

La Fête des Régions aura pour son édition 2012 un vrai parfum de Provence !

L’ Agence de Développement Touristique des Alpes de Haute-Provence fait le déplacement, et elle n’est pas seule.

C’est une vrai découverte de la région qui est au programme, avec une réelle balade au coeur des saveurs et senteurs de Provence.

Voici une petite présentation des différents représentants de la région :

 Les gîtes de France des Alpes de Haute-Provence

Accueillir chez soi, inventer une autre vie dans ses murs et dans le décor de sa maison, faire sentir à celui qui passe qu’il est un peu chez lui : 60 ans après avoir inventé les Gîtes de France, forts de la diversité de leur offre et riches des hommes et des femmes qui ont inventé et développé le tourisme vert, les Gîtes de France des Alpes de Haute-Provence poursuivent leur mission d’aménagement du territoire et continuent d’œuvrer pour la qualité de l’accueil, la convivialité, la mise en valeur des terroirs et du patrimoine et le développement d’un tourisme social et solidaire.

Sans oublier d’innover, par exemple en matière de développement durable avec la création des Ecogites® particulièrement respectueux de l’environnement. Près de 600 bas-alpins vous accueillent dans 714 maisons : cet accueil est leur spécificité, aux antipodes d’une simple agence de voyages sans âme qui se limite à gérer les contraintes courantes d’un syndicat de loueurs de meublés. L’homme et l’authenticité du milieu rural avant tout, pour que vos vacances prennent un autre sens…

L’office de Tourisme de Gréoux les Bains 

Gréoux-les-Bains, renommée depuis l’antiquité pour les bienfaits de ses eaux et aujourd’hui 3ème station thermale de France, reste un village typiquement provençal où il fait bon vivre et se ressourcer le temps d’un séjour ou d’un week-end dédié à la détente.

Aux portes des Gorges du Verdon à proximité du fameux plateau de Valensole et du Luberon, Gréoux est un site touristique idéal pour découvrir la richesse culturelle et naturelle d’un territoire encore préservé.

 L’Office du Tourisme de Sisteron 

Sisteron, Porte de la Haute Provence  trait d’union entre Provence et Dauphiné avec la Durance, impétueuse rivière, qui perce courageusement  la clue majestueuse  du rocher de la Baume .
La ville offre un dédale d’escaliers et de petites rues voûtées baptisées « andrônes », suivant naturellement son étagement si pittoresque pour atteindre l’altière Citadelle.

Fleuron du patrimoine architectural, la Citadelle (M.H.) se compose d’un vaste ensemble d’ouvrages militaires d’époques diverses. Servant d’écrin au théâtre de verdure, elle accueille en été le Festival des « Nuits de la Citadelle. Murailles qui se laissent deviner par la présence séculaire de  tours,  restes de l’enceinte urbaine édifiée vers 1370. Non loin la Cathédrale Notre Dame et Saint Thyrse (XIIème siècle, classée monument historique) édifice majeur de l’Art Roman Provençal, déploie sa solennelle présence.

Vestige de l’ensemble épiscopal, la chapelle des Visitandines (MH) recèle de délicates fresques du XVIème siècle et accueille le Musée Terre et Temps.

Sisteron propose une variété de produits du terroir de haute qualité (calissons, huile d’olive, pieds et paquets). C’est aussi l’agneau de Sisteron, Label Rouge, qui perpétue  une tradition séculaire d’élevage bovin.

Le pays du Val de Durance 

En Haute-Provence, entre le Parc du Verdon et celui du Luberon, se trouve le Val de Durance. Une terre de contraste où la Durance assagie a creusé un lit douillet où se nichent des villages typiquement provençaux. Là, le soleil arrose les champs d’oliviers et les vergers, les collines environnantes invitent à la découverte à pied ou à VTT. Entre Alpes et Provence, refaites donc le plein de nature et d’authenticité, de calme et de beauté !

Le Val de Durance est un immense territoire qui donne une agréable sensation de dépaysement. Après les balades sportives sur de nombreux sentiers d’itinérance, notamment le sentier de St Jacques de Compostelle, le lac de Château-Arnoux, formé par le barrage de l’Escale sur la Durance, apporte fraîcheur et sérénité. Quant à la cuisine traditionnelle elle se compose entre autre de tapenade, de fougasse à l’anchois, de soupe au pistou, de pieds paquets ou de gratin d’aubergine… Bon appétit !

L’office de Tourisme de Moustier Sainte-Marie

Moustiers Ste-Marie est un village typique des Alpes Haute Provence, perché à 630 m d’altitude. Il compte aujourd’hui 740 habitants et se situe au cœur du Parc Naturel Régional du Verdon.

Ce village se trouve au carrefour de territoires colorés : les eaux vertes des Gorges du Verdon, les vagues turquoises du Lac de Ste-Croix mais aussi les reflets mauves des lavandes du Plateau de Valensole.

 C’est la plus importante concentration d’ateliers céramiques de l’hexagone avec dix-sept entreprises en activités toute l’année, que vous pouvez voir travailler.

 Une étoile suspendue entre deux rochers surplombant Moustiers donne à ce lieu des allures de crèche provençale. La légende raconte qu’un chevalier de Moustiers, prisonnier des sarrasins au cours d’une croisade, fit la promesse de suspendre une chaîne et son étoile, s’il retournait à Moustiers, dans sa patrie.

Mais il y aura aussi de petits producteurs

Apior

Apior, une société qui appartient à la Famille Nevière depuis 2001. Basée en Provence sur le plateau de Valensole. C’est une fabrication de bonbons au miel résolument artisanale. Un savoir-faire de qualité par une équipe d’artisans.

Les bonbons sont élaborés avec des produits de qualité et Apior peut même effectuer vos propres bonbons avec le miel de votre production, c’est le travail à façon.

La dégustation est de mise, les Nevière proposent une variété de pâtisseries, et bonbons(80 sortes).

La Fête des Régions recommande les pâtes d’or (miel, glucose, sucre et pectine), disponible en 6 parfums, menthe, eucalyptus, propolis, nature, bourgeons de sapin, réglisse, un vrai régal !

La Gaudinade

La Gaudinade est une entreprise qui a été créé en aout 2012. Cette conserverie artisanale située à Gréoux les Bains dans les Alpes de haute Provence a pour objectif de mettre en valeur les produits du terroir.

C’est une jeune entreprise qui met à votre disposition une gamme de produits fabriqués de façon artisanale, et réalisés avec la richesse des produits locaux.

Leurs engagements sont simple, fabriquer les conserves  dans la tradition culinaire du Sud Est.

Voici quelques produits que allez retrouver à la vente pendant la Fête des Régions :

Tapenade verte et noire,  anchoïade, confit et caviar d’aubergine, ail confit, houmous poivrons confits, confiture d’oignons…

Mais aussi de nombreux pâtés, de lapin, de canard, des foie-gras, de la brandade de morue.

Offre spéciale Fête des Régions :

–          5% de réduction à partir de 30€ d’achat

–          10% de réduction à partir de 50€ d’achat

Les Saveurs et les Fleurs de Tita :

Roger Mony et sa compagne sont exploitants agricoles et adhérents au label « Bienvenue à la Ferme » et proposent le produit de leur savoir faire et de leurs récoltes : liqueurs d’antanconfitures mais aussi plants de fleurs et maraîchagesdirectement sortis de leurs serres.

 La truffe du Verdon  :

La véritable truffe du Verdon, appelée la « rabasse » en provençal, car elle pousse au bords de cette célèbre rivière des Alpes de Haute-Provence et du Var  qui lui apporte tout ce dont elle a besoin pour arriver, à maturité, à une qualité exceptionnelle.

Monsieur Olivier vous proposera des produits à base de truffe, on en salive d’avance !

 La boite à Biscuits 

Tout autant frère et sœur que complices, Karine & Lionel vous invitent à déguster leurs produits élaborés en Haute-Provence avec des ingrédients naturels et de qualité.

Au service de leur créativité, un savoir-faire artisanal pour revisiter les grands classiques appréciés des gourmands : biscuits, chocolats, tartes à la confiture… visitez leur site : http://www.laboiteabiscuits.fr

Offre Spéciale Fête des Régions : Promotion 15% sur le coffret provence :21€ au lieu de 24€80

La Distillerie du Siron

Dans une exploitation familiale depuis 3 generation, la distillerie du Siron se situe au cœur des Alpes de Haute-Provence, sur les hauteurs du village de Thoard.

Ils cultivent de la lavande maillette, du lavandin grosso et super, tous issus de l’Agriculture biologique, sur une exploitation de 20 hectares. Les plantes sont distillées directement sur place. Leurs huiles essentielles sont obtenues de façon traditionnelles, par distillation à la vapeur d’eau, comme cela était fait anciennement. Leurs produits emblématiques de Provence sont issus de l’agriculture biologique, et offrent une multitude de bienfaits, on retrouve :

De l’Huile essentielle bio de lavande et lavandin, des Savons, des Fleurs, des Bouquets, des Cosmétiques

N’hésitez pas à découvrir leurs produits,  à leur rendre visite chez eux dans les Alpes de Haute-Provence et bien entendu sur leur stand de la Fête des Régions ou ils distilleront devant vous pendant les trois jours de Fête !

Vous l’avez compris c’est une véritable randonnée au coeur de la Provence qui vous attend sur le stand du département des Alpes de Haute-Provence, rendez leur visite les 5, 6, 7 Octobre !

Verdons, une revue à connaître



verdons n°36

Sommaire du numéro 36

« Toute frontière, comme le médicament, est remède et poison. »

Régis Debray, Eloge des frontières, Gallimard 2011

Editorial de Jacques Lecugy

Les limites des « comtés » en Provence centrale avant le XIIème siècle par Jacques Cru

La taxe et le territoire: L’octroi municipal et de bienfaisance à Digne par Guy Reymond

Territoires et allers-retours des hommes entre Piémont et Provence par Jean-Claude Caire

De quelques frontières vacillantes (exemple de Digne) par Patrick Romieu

Des lignes, des bornes et des limites (la ligne du Verdon contre la peste de 1720) par Jean-Claude Barbier

Humains versants (poésie) par Francis Martel

Quand le Var portait bien son nom par la rédaction

Moustiers, dernier arrêt par Marie-José Allègre

Frontières au quotidien par la rédaction

Le Verdon, frontière ou pays ? par Michèle Bizot-Gastaldi – André Coldeboeuf

La « république » écartelée, (Les escartons du Queyras)Jacques Lecugy

Inspection par Marquis de Paulmy

La pierre des trois communes (Montagnac, Baudinard …) par Jacques Lecugy – René Caussignac

Lampedusa, mon amour par Jean-Claude Barbier

Sieyès, Provençal et géomètre par Jacques Lecugy

Clandestin à dix ans par Anne-Marie Grosperrin

Va-et-vient à travers les Alpes par Jean-Claude Caire – Claudine Ferrari

Lo camp de faidits (texte en provençal) par Francis Martel

Limites invisibles par Jean-Claude Caire

Les Passe-mondes (Nouvelle) par Jean-Claude Barbier

Envoi par Francis Martel


Bibliographie: lire ou offrir, le livre objet de culture et de plaisir. « Sur les crêtes de Haute Provence »


Bibliographie: lire ou offrir, le livre objet de culture et de plaisir. « Sur les crêtes de Haute Provence »

 

Les paysages des Alpes de Haute Provence, entre Ubaye, Durance, Verdon et la frontière italienne, offrent sous un ciel lumineux, à partir des nombreuses crêtes, cols, sommets et colles, de superbes perspectives sur le relief tourmenté des Préalpes, ceinturées à l’horizon par les hautes montagnes de l’Ubaye, des Hautes Alpes ou de l’Italie.

Les régions des Préalpes de Digne, des gorges du Verdon, du Moyen Verdon et du pays d’Annot striées de barres rocheuses, de souples collines, de profondes vallées, parsemées de villages blottis au creux de vergers ou arrimés à flanc de pente appellent le visiteur à la marche curieuse, à la contemplation, au bonheur de vivre. Lire la suite