Archives de Catégorie: Les communes

La fête du bois à Méolans Revel


Affiche fête du bois 2014

Diapositive1 Lire la suite

Publicités

Fête de l’agneau à Sisteron les 30 et 31 mai 2014


Les 30 et 31 mai (aujourd’hui, courez-y vite), Sisteron accueille la fête de l’agneau. L’agneau de Sisteron est une production du terroir doté du Label rouge parce qu’élevé selon des règles lui assurant un développement sain sur un terroir particulier, celui de nos pré-alpes du sud si riches en bonnes plantes. Les races concernées sont  les Mérinos d’Arles, les Préalpes du Sud et les Mourérous.

Les brebis doiv Lire la suite

La foire de Sisteron dés le 4 octobre 2013


sisteron0001

Corso de la lavande 2011 à Digne les Bains


Pour voir la galerie de portraits du  Corso, cliquez ici: Corso de la lavande 2011 (patientez un peu pour l’ouverture, c’est un peu long, mais ça marche! le fichier contient 55 photos! merci).

Les échos de l’été dans les Alpes de Haute Provence


Culture:

A Pierrevert, du 22 au 24 juillet s’est déroulée la 3° édition des Nuits photographiques, un festival qui monte en puissance, à suivre!

A Manosque, le festival Musik’s a enregistré 67 248 spectateurs en six soirées, un sommet de participation avec par exemple la soirée d’ouverture avec Ben L’oncle Soul et 17 000 spectateurs. La musique dans la cour des grands en Haute-Provence? Mais ce succès est quand même un problème car les capacités d’accueil des installations ne sont pas dimensionnées pour une telle foule et les services de sécurité doivent s’adapter. Alors au travail, l’enjeu en vaudra la chandelle!

Alpes de Lumière qui avait créé le musée de Salagon, a donné, il y a onze ans, ce musée au département, tout en conservant la propriété des collections. L’association a cet été également cédé une partie des collections. Le conseil général a désormais une responsabilité globale et le musée continue son parcours exceptionnel de témoin de la vie en Haute-Provence depuis la fin du XIX° siècle jusqu’à nos jours.

Pendant l’été, l’IUT de Digne ne reste pas inoccupé. L’académie des langues anciennes l’a investi pour donner des cours à des étudiants de tout âge venu de la France entière s’instruire sur la latin, grec, hébreu, syrien, araméen, … . Un projet pour l’an prochain? Contactez l’académie des langues anciennes 04.66.22.79.38 ou http://www.academie-des-langues-anciennes.fr

Sports

A Riez, les 9 et 10 juillet, coupe de France d’escalade (eh oui!), mais sur blocs artificiels, disposés dans la cour du collège Javelly. Impressionnant quand même la grimpe, même sans le « gaz » en dessous!

Julien El-Farès, le cycliste manosquin a terminé son deuxième tour de France à la 40° place (27° en 2010), il quitte l’équipe Cofidis pour devenir le leader de l’équipe Type1-Sanofi. Mais il ne participera pas au Tour de France l’an prochain. Bonne chance quand même sur la Vuelta ou le Giro!

Politique, économie, vie pratique

Le parc du Lubéron a reconduit cette année l’opération de sensibilisation du public aux risques incendie en période estivale, 50 000 personnes ont été informées par 40 étudiants embauchés en CDD de deux mois (une bonne activité pour les étudiants pour passer un été au grand air – se renseigner auprès du Parc du Lubéron).

La foire de la lavande à Digne les Bains a fêté son 90éme anniversaire cet été, événement remarqué avec la présence de tous les responsables administratifs et élus locaux pour l’inauguration.

A Forcalquier, douze entreprises spécialisées dans les « saveurs et senteurs » ont lancé une « route des saveurs et des senteurs » qui sillonne le sud du département, via les distilleries, confiseries, caves et autres magasins de parfums et produits odorants. A découvrir lors de votre prochain voyage en Haute-Provence.

A Thorame Haute, le groupe Alpes Sud Matériaux et Eiffage ont inauguré leur exploitation de traitement de produits minéraux après deux ans de travaux de rénovation, pour la grande satisfaction des communes de la vallée qui sauvent 80 emplois directs et induits.

SDCI (Schéma départemental de coopération intercommunal), quoi de neuf? Fin juillet se terminait la première phase du projet avec le recueil, par la commission départementale de coopération intercommunale ou CDCI, des avis des 200 communes du département sur le projet présenté au printemps. Une majorité des communes concernées refuse le projet en l’état et demande des modifications. La CDCI devra donc proposer un schéma alternatif à la préfète.

Jausiers a organisé pour la deuxième année son concours de chevaux d’élevage de Mérens. Un valeureux petit cheval très adapté à la montagne (Mérens est un village d’Ariège). Voila qui complète le concours mulassier de Seyne et donne une image « équine » au département.

Coopération franco-italienne: plusieurs communes ont reçu cet été des représentants des communes italiennes, dans le cadre du Plan intégré transfrontalier « nouveau territoire d’itinérance ». Nous en reparlerons.

La communauté de commune du Pays de Banon a lancé la création du Pôle bois énergie qui se situera à Banon et sera exploité en coopérative par Provence Bio Combustible. Labellisé « Pôle d’excellence rurale », cette activité consistera à exploiter les ressources forestières locales pour produire des plaquettes qui alimenteront, en circuit court, dans un premier temps les chaudières collectives et qui seront ultérieurement proposées aux particuliers.

« Bleue Lavande », à Estoublon, Digne les Bains mais aussi à Sceaux


 M. et Mme Lejosne se sont installés voici plus de vingt-cinq ans à Estoublon en ouvrant l’atelier Bleue lavande spécialisé dans la confection de produits d’artisanat local: bouquets de fleurs séchées ou de lavande, déclinaison de nombreux produits sur le thème de la lavande ou à base de produits typiquement provençaux. En parallèle de ces produits de décoration ou utiles à la vie quotidienne, l’atelier Bleue lavande confectionne de délicieuses friandises comme les pains d’épices, miels ou nougats mais aussi la très originale marmielade. Les Lejosne sont des passionnés du miel qu’ils déclinent en divers savoureux produits. La couleur miel est d’ailleurs, avec la lavande, leur couleur préférée.

Si vous fréquentez la foire de la lavande, institution dignoise qui a fêté cette année son quatre-vingt-dixième anniversaire, vous y verrez le stand, et ce encore pour longtemps, nous le leur souhaitons, de Bleue lavande. Depuis 15 ans, M. et Mme Lejosne y présentent leurs produits, ils ont d’ailleurs reçu cette année, avec quelques autres exposants, le diplôme de la foire pour ces quinze années de fidélité, longévité qui les classe parmi les plus anciens des exposants présents sur cette foire.

M. et Mme Lejosne sur leur stand de la Foire de la lavande de Digne les Bains à laquelle ils participent depuis 15 ans (crédit photo JCA)

Mais pour nous, les Alpins de Haute-Provence à Paris, il est un rendez-vous que nous ne devons pas manquer. Chaque année en juin, à Sceaux (92), la traditionnelle foire des santons et de Provence au cœur de la ville. Vous y rencontrerez l’atelier Bleue lavande, remarquable, et malheureusement seul représentant de notre département à ce grand rendez-vous francilien de la Provence et Haute-Provence, à deux pas du parc des Félibres dans la rue Houdan.

Enfin, lors de votre séjour dans les Alpes de Haute-Provence, ne manquez pas de visiter Estoublon, charmante commune de la vallée de l’Asse que nous vous présenterons bientôt, avec un mot du maire, M. Patrick Lejosne, justement.

15 août à Senez


Aujourd’hui, 15 août, je viens d’emprunter la mythique route nationale n° 85, appelée aussi route Napoléon, en souvenir du passage de l’empereur en 1815, lors de son périple de Golfe-Juan à Grenoble.
Accompagnée par le chant strident des cigales, je m’élance sur cette route créée en 1930 et qui retrace l’épopée fantastique de l’empereur.

Parmi les nombreux villages traversés en Haute-Provence, il y en a un qui retient mon attention, celui de Senez, à quelques kilomètres de Barrême.

Je le découvre en m’écartant de moins d’un kilomètre de la route principale, après être passée sur un petit pont romain.

J’apprendrais plus tard, en discutant avec le président des « Amis de la cathédrale » que ce petit village abrite quelques 170 âmes et possède une longue histoire. Il est cité épiscopale à partir du IV° siècle, avec un palais épiscopal qui sera confisqué à la Révolution. Ce palais est aujourd’hui découpé en appartements privés, mais conserve une certaine prestance. Sur la petite place entourée de platanes, l’église de Senez, cathédrale du XII° siècle, est aujourd’hui l’une des plus anciennes églises romanes de Haute-Provence. Avec son portail sculpté et son cadran solaire, l’édifice est une pure merveille qui me surprend. Lire la suite