Archives de Tag: Forcalquier

Le commissaire Laviolette, … et son père Pierre Magnan, notre ami regretté reviennent sur nos écrans


« Le commissaire Laviolette de retour sur les écrans depuis le 19 novembre reprendra bientot ses enquêtes en Haute-Provence.
Le personnage crée par Pierre Magnan et incarné a L’écran par Victor Lanoux reprend du service et la région servira a nouveau de décor pour ses aventures.
Pour l’instant, la production installée dans la mairie de Forcalquier vient de recruter ses premiers figurants au look » rural » ! !!
Le tournage quant a lui se déroulera de la mi-janvier a la mi-février , l’occasion d’ un début d’année sous les projecteurs pour le pays de Forcalquier ! « 

‘LE COMMISSAIRE DANS LA TRUFFIERE tourné à Forcalquier a été diffusé le 19 novembre Lire la suite
Image

Musée de Salagon: exposition en cours … c’est la saison de la récolte du safran !


Les nouveaux représentants du département à l’Assemblée nationale: deuxième circonscription


Christophe Castaner.

Né le 3 janvier 1966 à Ollioules (Var), marié et père de deux enfants.

Diplômé de la faculté de droit d’Aix-en-Provence, il est titulaire d’un DESS de Juriste d’Affaires Internationales et d’un Diplôme de sciences pénales et de criminologie ; il complétera sa formation en Sciences Politiques.

Après une première expérience au sein de la BNP (1re banque française) à la direction juridique de la société, il travaille à la direction de collectivités locales (Avignon, Paris).

De 1997 à 2002, il assume diverses fonctions dans les cabinets de plusieurs Ministres du Gouvernement de Lionel Jospin.

Chargé de mission pour le porte parole du Gouvernement, il devient ensuite Chef de Cabinet du Ministre de la culture et de la Communication, puis du Ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’État.

Maire de Forcalquier depuis le 18 mars 2011, il est Vice-président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur depuis le 28 mars 2004 et Président de la Communauté de communes du pays de Forcalquier et montagne de Lure depuis 2008.

Nuit des musées à Mane


nuitmusees2012

Pour préparer les vacances de vos enfants dans les Alpes de Haute-Provence: les jardins de Salagon


Salagon: Fête de la Science


16 octobre
Fête de la Science
2011
Visite de site
Journée portes ouvertes au musée et dans les jardins de Salagon
Dimanche 16, de 10h à 18h
Grand public
Exposition
H’être, Photographies d’Alain Blancard
Un dialogue s’est installé entre le photographe et l’arbre, au fil des ans et des saisons : « Cet hêtre n’aurait jamais dû pousser là tellement les conditions de vie sont dures et défavorables à son espèce. Pour moi, il est un pionnier, un découvreur, un aventurier ».
Salagon vous présente une sélection parmi 2 000 clichés de cet arbre extraordinaire.
Dimanche 16, de 10h à 18h
Grand public
Conférence
Les bois carbonisés témoins des végétations du passé par Michel Thinon, chercheur en phytoécologie au CNRS
La carbonisation du bois transforme les tissus végétaux en carbone, matière résistante et inaltérable conservant les caractéristiques des cellules. Par l’étude et l’observation microscopique, les scientifiques peuvent déceler son origine végétale et le situer dans le temps et l’espace. Il montre aussi que l’homme est un facteur fondamental de la genèse des paysages végétaux actuels.
Dimanche 16, de 15h à 17h
G
rand public
Proposé par
Salagon, musée et jardins – Mane
Contact : 04 92 75 70 50 / info-salagon@cg04.fr / http://www.musee-de-salagon.com

« Du chaos fut engendrée la beauté … »


« Du chaos fut engendrée la beauté … », ainsi débute le guide des Alpes de Haute Provence écrit par Véronique Voirin et illustré par le photographe Robert Callier.

Un guide, ou plutôt un tableau superbement composé avec la poésie des mots et l’élégance des photos pour nous faire embrasser la beauté du département des Alpes de Haute-Provence. Nous l’aimons tous, nous le savons beau. Mais ce petit livre nous restitue aussi, depuis les montagnes enneigées surplombant l’Ubaye jusqu’aux collines embaumées de Haute-Provence, en passant par les Préalpes tourmentées de Digne les Bains et l’horizon bleu lavande du plateau de Valensole, entaillées par la vertigineuse faille du Verdon, une ambiance, un art de vivre, une convivialité des paysages, des objets et des gens d’ici qui le rend encore plus cher. Nous commençons notre voyage au troisième siècle avant J-C, sur les traces de nos ancêtres installées alors sur les bords du Verdon (Quinson) pour aller vers l’ouest, le nord et l’est, mettre en valeur les terres, devenues aujourd’hui productrices d’olives, de lavande, ou pâturages pour le fameux agneau de Sisteron, construire villes et villages perchés ou fortifiés, devenus aujourd’hui « villages de caractère » et hauts lieux de tourisme, herboriser dans les montagnes ubayennes pour trouver le génépi et le transformer en une onctueuse liqueur (attention aujourd’hui, pas de ramassage de génépi dans le parc du Mercantour!) ou dans les collines provençales avec les moines de Ganagobie, saliver dans les « bistrots de pays » ou devant les produits locaux des « maisons de pays ».

Un petit livre bien agréable pour saisir en un regard, histoire, vie rurale et urbaine, économie et gastronomie et redécouvrir villages et paysages de notre enfance parfois un peu oubliés et donner comme une forte envie de retour. Bonne lecture