Archives quotidiennes : 20 décembre 2012

Un beau petit livre, pour un beau cadeau qui ira droit au cœur!


Henri Joannet, collectionneur, historien et surtout amoureux des Basses-Alpes nous livre, dans un charmant petit livre au format « carte postale », sujet oblige, une partie de sa collection de photographies du département à l’orée du XXème siècle. Un parcours à suivre depuis Saint-Paul sur Ubaye tout au nord-est jusqu’à Corbières au sud-ouest, par les chemins des diligences, des transhumances et des marcheurs à travers des villages où, des enfants endimanchés sagement rangés à cotés de leurs parents, fiers de poser, regardent passer le photographe. A Larche, dans les rues enneigées jusqu’à hauteur d’hommes, le boulanger porte sur l’épaule sa palette de pains, à Barcelonnette, les paysans battent les gerbes sur la place du Gravier, à Mézel, le charron pose devant la gendarmerie et la diligence s’est arrêtée au beau milieu de la route pour « être sur le photographie, pardi! », au Chauvet de Chateuneuf-les-Moustiers, tous les habitants (car il y en avait encore à l’époque) se sont groupés sur les murets des jardins, à Gréoux-les-Bains, se sont les vivandières qui posent au lavoir du village, à Brunet, des petites filles aux immenses chapeaux à fleurs se sont groupées sur le chemin empierré qui mène au village.

Ce sont donc des paysages que l’on retrouve avec plaisir, mais ce sont surtout des scènes dans les villages, des personnages, des maisons, des métiers disparus qui revivent sous nos yeux. Ces petits-enfants sont-ils nos grands-parents? Et cette belle jeune femme notre arrière grand-mère? Tiens aux Grillons, le cafetier nous attends avec un plateau couvert de verre, est-ce l’heure de l’anisette?

Un beau cadeau pour le souvenir, l’histoire, le rêve d’un monde qui a doucement glissé sous nos pieds, courez vite pour l’offrir et vous l’offrir.

Découverte d’une cathédrale pré-romane à Senez


 (source de ces informations: Conseil général des Alpes de Haute-Provence)

La réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive aux abords de la cathédrale de Senez à permis de mettre au jour les vestiges d’un édifice pré-roman de plus de 1000 ans.

Senez : un village chargé d’histoire

Le village de Senez est le siège d’une ancienne capitale de cité gallo-romaine (Civitas Sanitensium), transformée en évêché au cours du Ve siècle de notre ère. Le diocèse perdure jusqu’à la révolution et est ensuite annexé à Digne. La cathédrale actuelle, qui remonte à la fin du XIIe ou au début du XIIIe siècle, est un bel exemple de l’architecture romane tardive des Alpes du Sud.

Les traces d’une nécropole datant du début XIe siècle

L’opération de fouilles prise en charge par le Service départemental d’archéologie du Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence a permis de mettre au jour des maçonneries sous les niveaux de sol actuels. Ces vestiges appartiendraient à un édifice antérieur à la cathédrale romane. Ils laissent apparaître plusieurs tombes correspondant à des types et des périodes différents. Les sépultures les plus anciennes remontent au haut Moyen Âge et les plus récentes à la période romane. Une de ces tombes contenait un pégau (vase funéraire) intact, datant probablement des XIe-XIIe siècles.

La construction pourrait ainsi dater de la période préromane (début XIe siècle), voire de la période carolingienne (IXe-Xe siècle). Des traces d’occupation plus anciennes laissent supposer que les bâtiments et la nécropole s’implantent sur un site occupé dès la fin de l’Antiquité.

Une découverte historique importante

Cette découverte importante pour l’archéologie régionale apporte des informations essentielles sur l’histoire de l’évêché de Senez, particulièrement méconnu et peu documenté jusqu’à maintenant.
Bien que Senez soit aujourd’hui un village de 180 habitants, il s’agissait au Moyen Âge d’un centre administratif important, qui exerçait un pouvoir religieux sur toute la partie sud-est de l’actuel département des Alpes-de-Haute-Provence (moyenne et haute vallée de l’Asse ; moyenne et haute vallée du Verdon).