La population des Alpes de Haute-Provence: croissance continue

La population du département est en progression constante selon les derniers chiffres de l’INSEE. Elle atteint en 2010: 160 906 habitants ce qui représente 3,24% de la région PACA. Ce volume croissant de population fait remonter les Alpes de Haute-Provence dans le classement des départements et lui donne une densité d’occupation de 22,5 hab/km² alors que la moyenne en France est de 114 hab/km².

Curieusement, cette densité place le département au niveau de la Suède (21 hab/km²) ou du Chili (23 hab/km²), mais loin derrière Malte (1318 hab/km²), le Bengladesh (1033 hab/km²), ou, moins peuplés, les Pays-Bas (400 hab/km²). Maintenant, comment comparer avec la densité de Paris, supérieure à 20 000 hab/km²?


Sur cette population, les jeunes de moins de 24 ans comptent pour 21 %, tout comme les plus de 65 ans. Le tableau suivant donne la population des départements les moins peuplés et leur taux d’accroissement 1999 -2010:

Alpes-de-Haute-Provence 160 906 1,3
Ariège 152 306 1,0
Cantal 147 955 -0,2
Corse-du-Sud 143 090 1,7
Territoire de Belfort 142 789 0,4
Hautes-Alpes 137 234 1,1
Creuse 123 344 -0,1

Selon l’Observatoire économique des Alpes de Haute-Provence, les habitants âgés de plus de quinze ans représentent 129 470 personnes. La population active s’élève à 55 661 personnes alors que les demandeurs d’emploi sont 7 053 soit 10.2%. La répartition socioprofessionnelle fait une belle place aux retraités: 31%.

Répartition de la population socioprofessionnelle
Agriculteurs exploitants 2 %
Artisans, commerçants, chefs d’entreprises 5 %
Cadres, prof. intellectuelles supérieures 5 %
Professions intermédiaires 12 %
Employés 16 %
Ouvriers 12 %
Retraités 31 %
Autres sans activité professionnelle 17 %

Enfin, notons que les jeunes scolarisés sont au nombre de 27 627 (1° et 2° degré) soit 17,2 % de la population totale avec 2 681 personnes relevant de l’Education nationale.

En conclusion, le département voit un accroissement continu de sa population avec un équilibre entre les plus jeunes et les plus vieux, soit donc une pyramide des âges à tendance tronconique, un taux de chômage dans la moyenne nationale et une population active aux trois quarts employée dans le tertiaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s