ORAISON: les noms des rues célèbrent les villageois morts pendant la guerre de 1914-1918

Oraison (Alpes de Haute Provence): vue générale

 À Oraison, « une ville à la campagne », l’histoire est dans la rue. Elle s’adresse au passant à chaque coin de rue et rappelle au souvenir les hommes qui sont morts pour nos libertés. Lorsque le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France, tous les hommes de 18 à 40 ans sont mobilisables. Ils sont partis loin de leur foyer et ce qui ne devait être qu’une simple formalité se transforma en tragédie. À Oraison qui compte un peu plus de 1700 habitants en 1919, ce sont 63 soldats qui ne sont pas revenus.

Avant 1921, les rues n’avaient pas de dénomination précise, c’était la rue des écoles, la rue de l’hôpital, place de l’église, c’est alors que le Maire, Victor Gérard, approuvé par son conseil municipal, décide de baptiser les rues du village du nom d’un de ces soldats morts en 1914-1918. Le 3 juillet 1921, la délibération est confirmée. En 1950, c’est le maire de cette époque qui baptise les rues encore anonymes. Les noms des 13 soldats morts à la guerre de 1939-1945 viennent se mêler à leurs ainés. C’est ainsi qu’Oraison est le seul village de France dont la grande majorité des rues, places et avenues portent le nom d’un de ses enfants mort pour la Patrie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s