Osco Manosco et la pyramide de Khéops

Conférence inaugurale du cycle « Soirs de sciences » du CEA Cadarache à Manosque.

Le centre de recherche du CEA  Cadarache (plus précisément Guy Brunel directeur de la communication) est à l’origine d’un cycle de conférences baptisé « Soirs de sciences » dont le but est d’aller à la rencontre du grand public en sortant de l’enceinte du CEA Cadarache.

La première de ces conférences a eu lieu le 17/02 à Manosque. Elle était animée par Medhi Tayoubi (Dassault Systems) et Jean-Pierre Houdin (architecte passionné du sujet depuis 12 ans) sur le thème du «mystère de la grande pyramide enfin révélé ».

Cette conférence nous a permis de constater qu’une fois de plus art, technique et histoire peuvent être associés. En effet, la présentation a eu lieu sur la base d’une représentation en 3D du plateau de Ghizeh il y a 4500 ans. La présentation étant faite en temps réel, il nous était possible de nous déplacer sur les 15 km de rayon au gré des explications de JP Houdin.

Ce dernier nous a présenté les 3 mystères de la pyramide de Khéops et les solutions qu’il pense avoir trouvé. Son association avec Dassault Systems lui permettant de tester sa théorie grâce à des logiciels de réalité augmentée. « La prouesse, c’est que les images sont réalisées d’après tous les calculs de masse réelle » explique G Brunel. « Ce n’est pas du cinéma, mais une réplique de la réalité en 3D. Cela permet aux pilotes de passer du virtuel au réel sans problèmes ». Et aux spectateurs de rêver en grandeur nature. 

Le premier mystère est celui du volume de la pyramide : plus de 2 500 000 m3. D’après JP Houdin une rampe interne en spirale de 1.6km combinée une longue rampe extérieure démolie ensuite serait à l’origine de cette prouesse.

Le deuxième mystère est celui de la construction de la chambre du Roi à 43m de haut avec un plafond plat. Les poutres auraient été amenées par un système de contrepoids situé dans la grande galerie en pente au centre de l’édifice.

Dernier mystère et pas des moindres : la chambre du Roi ayant été fermée de l’intérieur par où sont sortis les ouvriers ? Ce serait par la rampe intérieure.

Jean-Pierre Houdin expose également (et c’est la nouveauté présentée cette année) plusieurs faisceaux d’indices justifiant l’existence de 2 anti-chambres cachées non découvertes à ce jour.

Bien entendu tout ceci n’est qu’un ensemble d’hypothèses, mais elles commencent à être vérifiées sur le terrain et nous ne tarderons pas à connaître de nouveaux rebondissements…

 Notez bien que devant le grand nombre de personnes n’ayant pu assister à la conférence (200 à la porte, 605 à l’intérieur quand même), le CEA va tenter de reprogrammer cette conférence gratuite à Manosque.

Et pour les résidants à Paris, une nouvelle représentation payante aura lieu le 8 mars 2011 à 20h à la Géode.     

                                                                                              Amandine Tormento

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s