Bibliographie: le livre objet de culture ou de plaisir. La route Napoléon sur les traces de l’Empereur

Napoléon vaincu en 1814 se voit attribuer, par le traité de Fontainebleau du 11 avril 1814, la souveraineté de l’île d’Elbe. Il s’emploi immédiatement à développer cette petite île méditerranéenne de 12000 habitants, tout en se tenant informé des événements en Europe et notamment en France où la grogne monte contre le régime de Louis XVIII. Au début de 1815, il estime la situation propice à une tentative de retour au pouvoir et il s’embarque avec une poignée de fidèles pour la France. Le 1° mars 1815, il débarque à Golfe-Juan  d’où il estime pouvoir faire « voler l’aigle, avec ses couleurs nationales, de clocher en clocher jusqu’aux tours de Notre-Dame ». Louis XVIII avait abandonné le drapeau tricolore « les couleurs nationales » au profit du drapeau blanc.

Henri Joannet, écrivain et érudit « Alpin de Haute Provence », a voulu suivre ce « vol de l’Aigle » durant les 8 jours que vont durer la montée vers Paris sur les 300 kilomètres entre Golfe-Juan et Grenoble dans laquelle Napoléon entre en triomphe le 7 mars à 23 heures, porté par la foule. En début d’après midi à Laffrey, il s’était avancé seul face au 5° régiment d’infanterie de ligne envoyé pour l’arrêter, les soldats avaient alors baissé leurs armes et lancé un seul cri « vive l’Empereur ».

Pour illustrer son récit, Henri Joannet a réuni plus de deux cents cartes postales, tableaux et gravures. Les cartes postales datent de la période 1900-1914, début de la photographie certes, mais aussi époque où les paysages urbains ou ruraux le long de l’itinéraire de l’Empereur, qui est devenu depuis la « route Napoléon », étaient encore en beaucoup de points semblables à ceux de 1815. Le récit historique est enrichi d’anecdotes plus intimistes et de commentaires ou notes historiographiques sur les lieux traversés et les personnages rencontrés par l’Empereur dans les départements actuels des Alpes Maritimes, des Alpes de Haute Provence, des Hautes Alpes et de l’Isère.

Un ouvrage qu’apprécieront non seulement les lecteurs intéressés par l’épopée napoléonienne, mais aussi tout simplement les amateurs d’histoire locale et les collectionneurs d’émotions qui seront enthousiasmés par la belle collection de cartes postales qui leur est proposée.

J’écris ces lignes pendant le week-end téléthon, sachez que l’auteur versera ces droits à la recherche médicale contre le cancer.

Editions Alan Sutton 8, rue du Docteur Ramon 37540 Saint-Cyr-sur-Loire

ISBN 978-2-8183-0237-8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s