Archives mensuelles : février 2010

L’Europe en Europe


 Comprendre l’Union Européenne et ses problématiques, connaître son histoire et sa dynamique paraît être un indispensable préalable pour en parler et se prononcer, en tant que citoyen sur son avenir. Voici un livre solidement documenté, écrit par un haut fonctionnaire européen qui a choisi de nous présenter l’Europe en voyageant à travers l’Europe, dans les lieux et villes marquantes de son histoire. Une approche simple, mais efficace pour nous rendre plus familière notre histoire collective et nous en faire partager les enjeux. Les Alpes de Haute Provence n’y sont pas citées, mais Manosque, Cadarache et le projet ITER pourraient y figurer.

 Domenico Rossetti, « Villes phares de l’Union européenne » (28 €): http://www.libeurop.be/search.php?lang=en&key=rossetti&x=9&y=4

Les Camoin, une dynastie d’artistes peintres


Parmi les hommes remarquables du département des Alpes de Haute-Provence, nous pouvons citer les trois peintres Camoin, Honoré, Paul & Victorin (dit Victor).
Honoré Camoin n’est pas bas-alpin, il a vu le jour à Allauch (B.du Rh.) en 1791. Il vint à Riez pour s’y marier avec une fille du cru. Il s’est fixé dans les Basses-Alpes puisqu’il acheta une maison à Espinousse entre Saint-Jeannet et Le Chaffaut. Il eut six enfants : trois filles et trois garçons, Paul, Victorin et Napoléon. Ce dernier,instituteur, naquit à Espinousse le 4 mars 1832 et y mourut le 4 novembre 1859.
Honoré Camoin avait fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Marseille où il obtint en 1812 le premier prix de modèle vivant. En 1839, il est nommé professeur au collège de Digne. Il y enseignera jusqu’en 1855.
En 1887, le collège devient lycée national et c’est le peintre dignois Henri Jaubert qui occupe le poste de professeur. Selon Etienne Martin, autre peintre dignois, Honoré Camoin était : « Un maître consciencieux,ponctuel, scrupuleux mais manquant de talent personnel ». Camoin lui-même était conscient de cette infériorité relative : Les nécessités de l’existence et le professorat qui tuent, m’ont coupé les ailes ». Lire la suite

Châteaux des Alpes de Haute Provence


Allemagne en Provence: le château (crédit photo: JCA)

 

Un érudit provençal,  Paul Borricand a parcouru pendant plus d’un an les sentiers de la Provence alpine pour écrire un ouvrage sur les châteaux du département : « C’est du jamais vu. J’ai répertorié tous les châteaux des Alpes- de-Haute-Provence: plus de 300!« . Il a édité au début 2009 ce livre intitulé « Châteaux, maisons fortes, mas, bastides et parcs des Alpes-de-Haute-Provence« (1) . Certes, de la plupart il ne reste que des ruines ou des vestiges absorbés par les constructions modernes, pour autant, ils sont les témoins de notre histoire.    

(1) Éditions Borricand 0442618649.     

http://www.laprovence.com/article/region/il-collectionne-avec-passion-des-siecles-dhistoire-provencale  

Esparron sur Verdon: le château (crédit photo: JCA)

L’Argilète : revue d’arts et culture


Parution, mercredi prochain, du second numéro de la revue annuelle L’Argilète, aux Éditions Hermann, dirigées par Arthur Cohen :

L’Argilète est conçue pour offrir une tribune aux artistes, écrivains, poètes, philosophes et intellectuels de tous bords, mettant de la sorte en dialogue des pensées et des esthétiques diverses voire opposées.

Ce numéro deux s’organise autour d’un dossier central sur la guerre, « Le Goût de la guerre », qui donne son titre au numéro. Vous y trouverez également, hors dossier, des nouvelles et des textes littéraires, quel qu’en soit le genre, et des textes critiques, comptes-rendus de lectures, etc.

Enfin, chaque numéro propose un ou deux dossiers présentant des artistes contemporains. Le premier est consacré à Liliane Klapisch et comprend des contributions de Jacques Schlanger et d’Arthur Cohen. Le second, consacré à Jean Daviot, a été rédigé d’après l’entretien vidéo réalisé en mai dernier à Paris, et publié sur le blog http://morningmeeting.wordpress.com/dans la section Artmeeting.

Dîner de rentrée des Alpins de Haute Provence à Paris


Le Président et les membres de la Société réunis autour de M. Daniel Spagnou (crédit photo: JPB)

 

                     La Société fraternelle des Alpins de Haute Provence à Paris s’est réunie le 9 février 2010 à Paris, pour échanger les vœux,  partager la traditionnelle galette des rois, et lancer les activités 2010. Monsieur Daniel Spagnou, député de la 1° circonscription et maire de Sisteron était l’invité d’honneur de cette réunion présidée par Jean-Claude Allard, le président de l’association.        

Après les vœux de santé et joie familiale adressés à Daniel Spagnou et aux membres de l’association, le Président a tracé les lignes d’un dynamisation de l’association. Monsieur Daniel Spagnou  a informé une audience attentive sur la situation générale du département et les projets de développement en cours. Lire la suite

Un jour, j’irai à l’Elysée


Né à Barcelonnette dans les Alpes de Haute Provence, Daniel Spagnou, aujourd’hui député de cette région vient de publier une autobiographie intitulée: « Un jour, j’irais à l’Elysée ». « Vaste programme » dirait le général de Gaulle qui dirigea la France depuis ce palais parisien.

Ce titre et ce livre ne décrivent cependant pas une ambition et une soif de pouvoir, mais une vie de devoir et d’engagement au service de la collectivité d’un jeune garçon issu d’une famille marquée par de nombreuses difficultés affectives et matérielles.  De ces difficultés, il a tiré une leçon de courage et de tolérance qui a marqué son engagement dans les affaires publiques. Il  a d’abord voulu restituer à l’intention de ses enfants la mémoire qu’il a patiemment reconstituée, d’une famille déchirée. Puis, plus largement, en publiant ce texte, il a voulu adresser un message d’espoir et de volonté à ceux dont les conditions de naissance paraissent rendre la vie plus difficile.

Au bilan un livre d’une grande simplicité qui rend hommage à sa famille et à tous ceux avec qui il s’est engagé tout au long de sa vie publique. En prime,  de nombreuses anecdotes sur la vie dans les Alpes de Haute Provence et sur celle d’un homme politique dans son département et à Paris.

Daniel Spagnou, Un jour, j’irai à l’Elysée, Dysmat Editions, Marseille, 2009

   Pour commander le livre BON DE COMMANDE